(texte en français ci-dessous)

Going to the Rose Art Museum at Brandeis University in Waltham, it is always be confronted with stimulating reflections on art and its role in society.

This time, two different exhibitions take a critical look at the social responsibility of the architect for one, the value of the traditional representation criteria for the other.

Anarchitect reminds us that Gordon Matta-Clarke, best known for his monumental openings in abandoned buildings, advocated an architecture turned towards the people rather than capitalism.

Into Form proves with 35 works by American artists from the 1950s to the present day that art can above all be beauty, mystery, astonishment, imagination, humor or provocation, and that it does not necessarily need to represent or to say something.

Judge for yourself by going there, the visit is free and will take you about an hour. Find other places to visit beyond Boston.



Aller au Rose Art Museum de Brandeis University à Waltham, c’est toujours être confronté à des réflexions stimulantes sur l’art et son rôle dans la société.

Cette fois-ci, deux expositions différentes portent un regard critique l’une sur la responsabilité sociale de l’architecte, l’autre sur la valeur des critères de représentation traditionnels.

Anarchitect nous rappelle que Gordon Matta-Clarke, connu principalement pour ses ouvertures monumentales réalisées dans des batiments abandonnés, militait pour une architecture tournée vers le peuple plutôt que le capitalisme.

Into Form prouve avec 35 oeuvres d’artistes américains des années 1950 à aujourd’hui que l’art peut avant tout être beauté, mystère, étonnement, imagination, humour ou provocation et qu’il n’a pas forcément besoin de représenter ou de dire quelque chose.

Jugez-en par vous-même en allant sur place, la visite est gratuite et vous prendra environ une heure. Trouvez d’autres endroits à visiter sur la page Au-delà de Boston.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *