Fruitlands Museum

(texte en français ci-dessous)

The Fruitlands Museum is established on the site of a former utopian transcendentalist community founded in the 19th century and which advocated a return to nature based on the collective work of the land.

The experience lasted only 7 months, however, as farming was not easy, but the philosophical ideas of the movement still endure and this is what one of the 4 buildings of the museum explores, all of which were part of the initial community.

Another building presents a series of paintings made a little further and at about the same time by the Hudson River School Artists in New York state. Here too, the purpose was to glorify nature and adventure at a time when the Hudson Valley was still practically on the border of the European colonization of the country.

Another depicts the Shakers, a community created in the 18th century in England but which took off in the middle of the 19th century in the USA. Of Protestant inspiration, it advocated celibacy, gender equality, simple life and honesty. Their farmhouses were a model of cleanliness and efficiency, and their sleek wooden furniture is still highly sought after. This is what this 3rd part of the museum shows and explains to you, based on one of the former Shaker communities of the area.

Finally, the 4th building pays homage to the first inhabitants of the country by describing their lifestyles in these forests and presenting some of the tools and constructions they made using the materials at their disposal. Many objects were found on site during excavations.

The place is also known for its trails that explore the property and its large white tent where brunches are served on weekends. It is part of the properties managed by The Trustees of Reservations.

External links:


Le musée Fruitlands

Le musée Fruitlands est établi sur le site d’une ancienne communauté transcendataliste utopique fondée au 19ième siècle et qui prônait un retour à la nature basé sur le travail collectif de la terre.

L’expérience ne dura cependant que 7 mois car la culture de la terre était difficile mais les idées philosophiques du mouvement perdurent encore et c’est ce qu’explore un des 4 batiments du musée qui tous faisaient partie de la communauté de départ.

Un autre bâtiment présente une série de peintures réalisées un peu plus loin et à peu près à la même époque par le mouvement des peintres de la vallée de l’Hudson dans l’état de New York. Il s’agissait là aussi de glorifier la nature et l’aventure à une époque où cette vallée était encore pratiquement à la frontière de la colonisation européenne du pays.

Un autre s’intéresse aux Shakers, une communauté créée au 18ième siècle en Angleterre mais qui prit de l’essor au milieu du 19ième siècle aux USA. D’inspiration protestante, elle prônait le célibat, l’égalité des sexes, la vie simple et l’honnêteté. Leurs fermes étaient un modèle de propreté et d’efficacité et leur meubles en bois aux lignes sobres sont encore très recherchés. C’est ce que vous montre et vous explique cette 3ième partie du musée basée sur une des anciennes communautés Shaker de l’endroit.

Enfin, le 4ième bâtiment rend hommage aux premiers habitants du pays en décrivant leurs modes de vie dans ces forêts et présentant certains des outils et constructions qu’ils réalisaient en utilisant les matériaux à leur disposition. Beaucoup d’objets ont été d’ailleurs retrouvés sur place lors de fouilles.

L’endroit est aussi connu pour ses sentiers qui explorent la propriété et sa grande tente blanche où des brunchs sont servis le week-end. Il fait partie des propriétés gérés par The Trustees of Reservations.

Liens externes:

  • Le musée Fruitlands: adresse, heures, description des différentes expositions à voir (site en anglais).
  • Autres sorties: pour trouver d’autre endroits insolites à visiter à et au delà de Boston.

Leave a comment

Your email address will not be published.

Content available in request - Contenu disponible sur demande